Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Feb

La valeur de l’attachée de presse se limite-t-elle à son fichier ?

Publié par Electron Libre Communication  - Catégories :  #Attaché de presse, #Agence de communication, #Relations presse, #Communication

La valeur de l’attachée de presse se limite-t-elle à son fichier ?

Spécialisée dans la décoration et l’art de vivre, dans l’édition et la mode, dans l’agroalimentaire et les pages shopping (nouveautés produits), je valorise mes fichiers de presse auprès de mes nouveaux prospects dans ces divers secteurs d’activités. En effet, je suis en contact permanent avec les journalistes spécialisés dans ces domaines, je connais leurs pratiques, leurs besoins et leur manière de fonctionner : mes fichiers sont donc régulièrement mis à jour (congés maternité, changement de postes, départs et arrivées).

Si cette maitrise est un atout, elle ne doit cependant pas limiter l’attachée de presse à un domaine précis (ou 6 dans mon cas). Car la valeur de l’attachée de presse réside également dans sa capacité à constituer un fichier de presse ex nihilo. Il m’est souvent arrivé - et notamment lorsque je me suis lancée dans le secteur de l’édition ou dans l’univers musical - de devoir partir de zéro (ou presque) et de collecter les coordonnées de nouveaux contacts journalistiques pour créer un fichier de presse parfaitement adapté à la campagne de presse qui venait de m’être confiée.

Dans ces cas de figure, la méthode et la persévérance sont des atouts majeurs de l’attachée de presse. Une méthode éprouvée, pour établir efficacement un fichier de presse rapidement opérationnel. Une persévérance de chaque instant non seulement pour renseigner au mieux ce fichier mais également pour relancer ces « nouveaux » journalistes.

Sans oublier d’adopter, avec eux comme avec mes contacts réguliers, la bonne posture de l’attachée de presse, celle de dealeuse d’informations (voir mon billet http://leblogdelacom.over-blog.com/2014/04/attachee-de-presse-dealeuse-d-informations.html).

À l’issue de mes premières campagnes fructueuses dans ces domaines nouveaux, j’ai rajouté ces fichiers presse à mon arc et j’ai continué à les faire vivre pour mes nouveaux clients et pour d’autres prospects. Histoire de capitaliser sur cette recherche initiale très chronophage.

Commenter cet article

Eric N 02/03/2015 10:18

Et que dire des sociétés spécialisées qui survalorisent des fichiers de plus de 1000 contacts complétements obsolètes...

Electron Libre Communication 02/03/2015 10:29

Au final, ces vendeurs de fichiers nous font du bien car les sociétés qui leur font confiance déchantent dès réception des fichiers non ciblés (Comment reconnaître un pigiste actif d'un autre irrégulier ? Est-ce nécessaire d'envoyer une infirmation presse à 8 contacts au sein d'une même rédaction ?...). Et une fois les relances commencées, on constate que les numéros de téléphone ne sont pas les bons, que certains journalistes ne font plus partie de la rédaction depuis des années...
Pour les campagnes suivantes, en général, le choix des sociétés se fait plus judicieusement ! Temps perdu ? Mal nécessaire ? A vous de voir...

À propos

Le métier de responsable de la communication décortiqué par Electron Libre Communication.